Progresser Rapidement au Tennis : Le Conseil Ultime à Connaître (Avec étude de cas)

Vous avez peut-être déjà ressenti la passion et l’excitation que procure le tennis. Ce sport exigeant et élégant a captivé des joueurs du monde entier, des débutants enthousiastes aux champions professionnels. Mais, comme pour tout voyage vers l’excellence, le tennis nécessite un mélange de dévouement, de technique et, surtout, de précieux conseils.

Dans l’univers du tennis, il existe une multitude de conseils, de stratégies et d’astuces pour progresser. Les articles et les guides abondent, chacun offrant une perspective unique. Cependant, au-delà de cette abondance d’informations, il existe un conseil qui se démarque, un conseil qui peut véritablement vous propulser vers une amélioration significative de votre jeu.

Le principal problème qui bloque votre progression au tennis

Si je vous disais que vous pouvez réduire drastiquement vos fautes directes au tennis en un seul conseil tennis.

Vous ne me croyez pas ?

Alors lisez bien ce qui suit.

C’est toujours pareil.

Vous êtes appliqué pour construire votre point.

Votre objectif ?

Il est simple.

Déplacer votre adversaire et au bon moment, PAN.

Dans l’espace libre.

Sauf que.

Vous n’êtes pas assez régulier pour construire le point.

Vous avez un blocage sur votre revers.

Aucune sécurité dans vos frappes.

Conséquences ?

Des fautes « inexplicables » alors que le point est tout fait.

Je vous rassure.

Ces fautes stupides la majorité des joueurs les font.

Pourtant vous pouvez éradiquer ce problème.

C’est mon objectif en écrivant cet article.

Prêt ?

On commence.

Comment progresser rapidement au tennis ?

Cette méthode c’est la poutre maîtresse de votre progression.

Elle constitue l’âme même de ce site.

Etape 1 : Faire un match

Toute phase de progression commence par un match.

L’entraînement qui va suivre découlera de cette observation.

Pourquoi un match ?

Ceux sont réellement les conditions de la compétition.

Même si vous êtes en pratique purement loisirs, vous pouvez faire un match dans des conditions proches de la compétition avec votre partenaire d’entraînement.

Etape 2 : Faire le bilan points forts/points faibles

Ce bilan doit intervenir dans tous les domaines : techniques, tactiques, physiques et mental.

L’analyse de vos statistiques est primordial.

Etape 3 : Dégager la priorité de travail N°1

Il se peut que votre travail soit au début non pas technique, mais physique ou mental.

Quelque fois cela pourra être plutôt le cadre d’un entraînement tactique.

Evidemment dans le contexte de cet article je suppose que l’identification s’est portée sur le domaine technique.

Etape 4 : Dégager votre tactique gagnante N°1

Dans un soucis de progression moyen/long terme, il est primordial d’arriver à identifier votre schéma tactique prépondérant.

C’est celui dans lequel vous êtes le plus à l’aise et qui vous rapporte le plus de points.

Etape 5 : Effacer votre point faible N°1

Vous avez sans doute remarqué que je prends la peine de numéroter à chaque étape N°1.

Cela laisse supposer, qu’il y a le N°2, le N°3 etc…

C’est volontaire de ma part.

En effet, dans cette méthode c’est important de prioriser.

Etape 6 : Rejouer avec la tactique N°1

L’idée c’est de revenir se confronter à la compétition.

Par exemple après une période de deux mois d’entraînement.

Il est temps désormais de faire le point sur l’état d’avancement de votre travail.

La priorité de travail est-elle maintenant effacée ?
Pouvez-vous passer à la deuxième ?
Ou y a-t-il maintenant une autre priorité ?
Faut-il encore s’en occuper ?

Etape 7 : Recommencer.

Toute cette méthode est la méthode brute.

Aujourd’hui à travers cet article on illustre l’étape N°5.

Je reprends en détails, toute cette méthode d’entraînement, dans mon programme de formation intitulé Expert Training.

Comment effacer votre point faible ?

Voilà une illustration.

Imaginons que le constat de l’observation statistique révèle un mauvais pourcentage de réussite en première balle de service.

Ici, ce n’est pas un ressenti.

Ce n’est pas au feeling.

C’est la vérité du terrain.

Car les nombres ne mentent pas.

Ils sont objectifs.

Si vous mettez vos émotions cela deviendrait subjectif.

En partant du constat terrain, l’observation révèle que les fautes sont majoritairement en longueur.

Les causes peuvent être multiples.

Lancer de balle.
Rythme.
Prise.

Ici j’attire votre attention sur un point capital.

La différence entre source et cause.

Vous aurez (probablement) plusieurs sources d’erreurs.

Et une fois identifié la source N°1, vous remarquerez (peut-être) plusieurs causes.

Dans la suite de cet article, je suppose que vous êtes capable d’identifier votre source de fautes N°1.

Avant de pouvoir l’éliminer, vous devez être capable de prioriser les causes.

Quelle est la cause N°1 de vos fautes au tennis ?

Une remarque importante.

Disons une mise au point.

C’est à propos de cette notion de « fautes directes ».

On doit se mettre d’accord.

Vous êtes en bonne position pour accomplir votre coup.

Vous avez tout le temps nécessaire pour le réaliser.

Mais malgré cela, votre balle sort ou va dans le filet.

Ceci étant précisé, on attaque maintenant votre source N°1 de fautes directes.

À l’issue de votre étude statistique vous avez fait ressortir (au moins) 5 sources de fautes directes.

Vous avez priorisé.

C’est finalement assez simple.

C’est la source qui vous cause le plus la perte de points.

Vous êtes monté 5 fois au filet.

Vous avez perdu les 5 points.

0% de taux de réussite.

Mais comme vous êtes monté (que) 5 fois, cela n’est pas votre source N°1.

Précédemment j’ai pris comme exemple le mauvais pourcentage de 1er service.

De façon purement arbitraire.

C’est simplement pour illustrer mes propos.

Continuons sur cet exemple.

Les fautes sont majoritairement en longueur.

Il peut donc y avoir plusieurs causes.

Vous avez un manque de précision.

Plusieurs origines possibles :

a) Mauvaise position de départ
Des appuis de face au moment de frapper.

b) Mauvais lancer de balle.
Un lancer légèrement en arrière.

c) Déséquilibre à la frappe
Un mouvement de corps mal coordonné.

d) Manque d’amplitude
Par peur de faire justement des fautes en longueur, valable aussi en fond de court, souvent les joueurs ont tendance à raccourcir leur mouvement.

e) Perte d’équilibre du buste.
La bas du corps est stable mais au moment de la frappe il y a une mauvaise bascule des épaules.

Vous l’aurez compris, on se rend compte que pour une même source, il peut y avoir plusieurs causes.

C’est en partie pour cela que dans le programme de progression Expert Traning, on utilise la puissance combinée de l’analyse statistique avec l’analyse vidéo.

Ce qui limite le plus votre progression, c’est votre source N°1 de fautes.

Maintenant les causes qui génèrent cette source N°1 de fautes peuvent être multiples.

Comment faire alors pour les prioriser ?

Cette fois, vous devez intégrer la chronologie d’apprentissage.

Concrètement que cela signifie-t-il ?

Vous devez considérer votre mouvement dans l’ordre de réalisation.

À ce stade je suppose maintenant que vous êtes capable d’identifier votre cause N°1.

On arrive maintenant au cœur de cet article.

Comment éliminer la cause N°1 de vos fautes ?

Vous devez être capable de vous éduquer ou de vous corriger.

Conseil pour ne plus faire de fautes au tennis

Vous êtes dans la phase remédiation.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Vous devez être capable de faire un travail approprié sur le terrain pour arriver à réussir le coup souhaité.

Vous avez deux possibilités.

En terme pédagogique ces deux possibilités sont bien distinctes.

Continuons l’exemple.

On estime que la cause N°1 de notre source N°1 de fautes était un mauvais lancer de balle.

Sauf que cette cause peut avoir plusieurs natures de défauts.

a) Bras fléchi (au lieu de bras tendu)

Lorsque vous présentez votre balle au niveau du point d’impact idéal, une erreur classique consiste à arrêter le mouvement, avoir le coude fléchi, la balle se retrouve derrière vous.

Vous devez faire à ce moment là un travail approprié.

Par exemple simuler un service en dissociant votre bras droit de votre bras gauche.

Seul le bras gauche (si vous êtes droitier) va bouger en lançant la balle et en la réceptionnant bras tendu dans la paume de votre main.

De cette manière vous venez d’isoler le problème.

Par la suite vous allez réintégrer le lancer de balle dans le geste global.

Tout ce travail est caractérisé de correctif.

Pourquoi correctif ?

Car votre mouvement était faux.

Mais cela peut être un problème d’une autre nature.

Toujours un problème de lancer de balle.

Cette fois-ci le bras est correctement présenté.

Mais cette fois c’est un problème de hauteur.

Le point d’impact n’est pas bon.

Pour améliorer le lancer de balle vous allez vous placer face à un mur (ou au grillage) avec un repère clairement identifié (par exemple à la craie ou un ruban attaché).

Cela vous permet de visualiser clairement le point d’impact.

On parle cette fois d’éducatif.

Ce distinguo est capital.

Entre éducatif et correctif.

Pour m’assurer de votre bonne compréhension, prenons un autre exemple.

Vous êtes en coup droit et vous souhaitez accélérer.

Mais malheureusement à chaque fois vos balles sortent en longueur.

Cela peut venir d’un problème de prise.

Si votre prise n’est pas adaptée, vous devez la corriger.

En revanche, si vous ne faîtes pas une correcte mise à niveau en imprimant le mouvement de lift, le travail que vous devez faire à présent est éducatif.

Car ce n’est pas que votre mise à niveau était défectueuse.

Elle était tout simplement inexistante.

Corriger : c’est un mouvement existant mal effectué
Éduquer : c’est un mouvement que vous ne faîtes pas

J’ai prévu pour vous une ressource rare.

C’est un document normalement réservé aux moniteurs de tennis.

Je l’ai intitulé le scanner technique.

C’est le condensé sur une dizaine d’années des fautes les plus courantes.

Avec évidemment les éducatifs et les correctifs adéquats.

Vous pouvez récupérer cet outil de progression en suivant le programme Expert Training.

Etude de cas

Pour cette partie je vais m’appuyer sur l’étude de cas du service d’un des membres de mon programme SERVICE PRO.

Il s’agit de Bernard.

1er problème au niveau du lancer de balle.

Conseil tennis service lancer de balle

Le bras n’est pas assez tendu.

Il ne fixe pas la balle en l’air.

Cela va déséquilibrer le haut du corps lors du mouvement.

Conseil tennis

Placez vous côté diagonale avantages.

Le bras est dans le prolongement de la jambe avant.

Conseil tennis lancer de balle service éducatifVous pointez du doigt la balle et la réceptionnez.

Conseil tennis lancer de balle éducatif 2
Notez que volontairement on tronque le mouvement pour s’arrêter sur le moment qui nous intéresse.

2ème problème: lancer en plateau

Conseil tennis service plateau

La raquette est parallèle au sol.

Servir en plateau car on pourrait poser une balle dessus le tamis.

conseil tennis service plateau educatif
La boucle n’est donc pas réalisée.
La projection du coude vers le haut et l’avant non plus.
L’angle avant bras coude n’est pas bon.

Etape 1: Isoler le mouvement

Lorsque vous souhaitez travailler un point précis par rapport au mouvement global, vous devez juste vous focaliser sur le mouvement à travailler.
Ici en l’occurrence, on souhaite travailler la boucle et la projection du coude.
On oublie les jambes.
On oublie le lancer.
On oublie la montée coordonnées des bras.
On oublie la pronation et la fin de geste.

On part position armée.

conseil tennis service plateau educatif 1

On colle le tamis de la raquette sur la tête

conseil tennis service plateau educatif 2

Pour obliger à d’abord projeter le coude vers le haut et l’avant sans décoller le tamis de la tête.

Lancer de la balle puis projection du coude.

Pour l’angle avant bras coude, vous pouvez coincer une balle de cette manière.

conseil tennis service plateau educatif 3

Lorsque vous projetez le coude, la balle ne doit pas tomber avant.

En servant en plateau la balle tombera.

Une fois que ce mouvement spécifique aura été travaillé, l’idée c’est de le réintégrer dans le mouvement global.

Je vais être sincère avec vous.

La beauté gestuelle au tennis on s’en fout.

Je veux dire par là que regarder FEDERER à la télévision (quand il jouait encore), oui c’était beau.

On est tous d’accord sur ce point.

Mais l’efficacité prime.

Donc si votre désir c’est d’être un joueur plus régulier, appliquez cette méthode.

Elle va vous permettre de gommer peu à peu vos fautes.

Et plus important.

Prendre (encore) plus de plaisir à jouer au tennis.

Dîtes moi en zone de commentaire quelle est la source N°1 de vos fautes au tennis ? (et on pourra s’occuper d’éradiquer ensemble la cause…).

Le contenu vous a plu ? Partagez le en masse :

Laisser un commentaire