La préparation mentale au tennis : Ou comment avoir confiance !

La préparation mentale au tennis : Ou comment avoir confiance !

1ère visite sur le site ?
Téléchargez votre guide OFFERT (en cadeau de bienvenue)
Cliquez sur l'image pour le recevoir par email
(La page s'ouvre dans un autre onglet de votre navigateur)

Préparation mentale tennis

On va aborder ensemble la préparation mentale au tennis pour avoir confiance lors de vos prochains matchs.

Vous pouvez retrouver tous les articles concernant la préparation mentale au tennis dans la section intitulée: mental au tennis.

Si vous lisez cet article, vous allez vous reconnaître dans au moins une de ces situations:

  • vous stressez avant chaque match et perdez vos moyens pendant
  • vous êtes intimidés pas vos adversaires et vous vous crispez en compétition
  • vous jouez « petit bras » dans les moments importants
  • vous faîtes des doubles fautes à répétition dès que le score est accroché
  • vous envoyez votre coup droit dans la bâche ou en bas du filet sur une balle molle mi-courte

Je vous rassure c’est normal.

Vous n’êtes pas le seul.

Certains joueurs d’ailleurs cumulent toutes ces situations dans un même match.

En bref, vous n’avez pas assez confiance dans votre jeu.

Dans cet article, je vais vous présenter le processus à mettre en place étape par étape dès votre prochain entraînement pour avoir instantanément plus confiance.

Ce processus se résume tout simplement dans une préparation mentale adaptée au tennis.

Pour des raisons purement pédagogiques j’ai divisé l’article en 3 parties.

Dans la première partie nous aborderons le processus à suivre pour avoir confiance au tennis.

Dans la deuxième partie nous allons casser le « mythe des victoires ».

Enfin, dans la dernière partie nous illustrerons la puissance de ce processus dans un cas bien particulier: comment jouer contre un adversaire qui vous a déjà battu plusieurs fois.

La préparation mentale au tennis

En préambule on va voir un schéma de jeu qui personnellement m’horripile.

Je veux en effet pousser un cri du cœur et dire stop à l’arnaque.

Souvent, j’attends dire par des joueurs classés et même par certains moniteurs, que l’objectif dans la tête  » ne pas faire de fautes » est un bon processus.

Malheureusement, je vais vous prouver dans cette partie que c’est absurde.

Et je vous donnerai le plan d’action de ce qu’il faut faire par la suite.

Alors pourquoi cet objectif: « ne pas faire de fautes » n’est pas un bon objectif en match ?

On va faire un rapide test.

Concentrez-vous bien sur ce que vous allez lire.

Cela va être intense.

N’imaginez pas un gros éléphant rose sur une poutre.

Que se passe-t-il ?

Lorsque vous lisez cette phrase, automatiquement votre cerveau imagine le gros éléphant sur une poutre.

Le test est déjà fini ?

Oui, car à lui seul il est criant de vérité.

Le processus au tennis n’est pas éloigné.

Que se passe-t-il si vous êtes sur le terrain, (en match), que le début de la rencontre se passe mal et que vous faîtes beaucoup de fautes ?

Une fois ce constat fait, vous vous dîtes intérieurement: « Ne fais plus de fautes…Ne fais plus de fautes…Ne fais plus de fautes… »

Et là, patatras: vous allez enchaîner les fautes.

Pas convaincu ?

Voici un autre exemple révélateur de ce processus néfaste.

La double faute au service.

Imaginez-vous en match.

Vous avez déjà commis plusieurs doubles fautes.

C’est le moment de servir (votre seconde balle).

Que se passe-t-il ?

Vous vous murmurez secrètement: « ne fais pas de double ».

Et boum: la revoilà.

Donc le prérequis indispensable consiste à arrêter ce processus destructeur.

Ok, là vous pensez, c’est bien jolie tout ça.

Mais qu’est-ce qu’il faut faire alors ?

Et bien voilà le processus à respecter.

Tout commence par la définition, claire, précise de vos objectifs.

Cette phrase, elle veut tout dire et rien à la fois.

Pas de panique, je vais expliciter.

Le mieux que je puisse faire, c’est de reprendre le cas de la double faute.

Tout d’abord, vous devez visualiser la zone visée.

À l’entraînement, vous avez déjà dû essayer de viser une boîte de balles.

En match, vous devez imaginer cette boîte.

En l’occurrence, pour une seconde balle, vous devez plutôt imaginer un carré sécurisant d’au moins 1 m².

Mais bon, vous avez compris l’idée générale.

Ensuite, vous devez vous demander comment arriver à atteindre cette zone.

Quelle vitesse, quel effet, quelle trajectoire, quelle implication physique ?

Selon votre niveau, vous pouvez rajouter des considérations tactiques:

  • l’adversaire a tendance à se décaler pour jouer en coup droit: ne pas hésiter à jouer plein coup droit.
  • l’adversaire a tendance à retourner en revers chopé: ne pas hésiter à suivre au filet
  • l’adversaire a tendance à retourner court: ne pas hésiter à avancer dans le terrain.
  • l’adversaire a tendance à toujours retourner dans la même zone: ne pas hésiter à anticiper et à vous avantager dans votre placement.

Bref, vous avez compris l’idée.

Votre cerveau, cette fois, est focalisé sur les bonnes choses.

En effectuant cette gymnastique de préparation mentale, vous allez réussir à transformer un aspect négatif en un objectif positif.

Pour résumer, et si vous deviez retenir qu’une seule chose de cette partie: visualiser votre cible.

préparation mentale tennis: la visualisation

C’est tout ?

Oui, vous devez juste prendre cette habitude.

Le mythe des victoires

Dans cette partie on va casser un mythe: attendre des victoires pour avoir confiance.

En préambule à cette partie, je souhaite vous raconter une anecdote.

Lorsque j’étais à la FAC, un de mes partenaires d’entraînement classé 15/1 avait réussi une grosse saison pour finir à 4/6.

L’année d’après, il recommença les tournois et il enchaîna les défaites.

Une, puis deux, puis trois, …puis 10 !

10 tournois en perdant à chaque fois au premier tour.

On en a discuté ensemble.

Et là je me souviens avoir trouvé son raisonnement absurde.

Il attendait une première victoire, pour se libérer et « retrouver sa confiance ».

J’ose espérer que vous percevez l’absurdité.

Mais je vais tout de même la révéler.

Ce processus est absurde car à chaque défaite on perd confiance et on attends une victoire comme si elle était due au hasard.

Le véritable procédé, vous le connaissez déjà.

Et oui .

On l’a déjà évoqué dans la première partie.

Vous devez vous fixer des objectifs et vous entraînez à réussir ces objectifs.

Une fois encore, cette phrase à l’air d’être minimaliste.

Pourtant, elle est lourde de conséquences.

Elle résume à elle seule la clef de la « confiance au tennis ».

Concrètement que signifie-t-elle?

Lors de vos entraînements, vous devez avoir des objectifs précis, abordables pour vous, et qui vous donnent un bon taux de réussite.

Tiens je pourrais dire, un bon pourcentage (le titre de mon site…)

Que va t-il se passer en match ?

Vous allez tout simplement recréer ces objectifs.

Pourquoi cette méthode fonctionne-t-elle ?

Tout simplement, vous arrivez avec confiance car vous recréer un contexte favorable pour vous.

Vous réunissez toutes les conditions pour que le déroulement du match soit positif.

C’est finalement assez simple.

Vous vous plongez dans des schémas de jeu qui vous correspondent, sont facilement atteignables et vous donnent statistiquement plus de chance de gagner.

Ok, tout cela c’est du blabla allez-vous me dire.

C’est du vent pensez-vous.

Prenons un exemple révélateur.

On va considérer le fameux début de match où rien ne va.

Tout est contre vous.

Rien ne passe.

Les balles sortent de quelques centimètres.

L’adversaire lui prend les lignes.

Vous voyez de quoi je parle ?

Bien sûr car vous l’avez déjà vécu (peut être même à plusieurs reprises).

Voilà la solution.

Non, en fait il n’y a pas « la solution ».

Il y a en a une multitude.

Et elles dépendent de vous.

Et oui, si vous avez bien compris cet article jusqu’à présent, vous connaissez déjà la réponse.

(Sinon relisez-le.)

Finalement, c’est très simple.

Vous devez choisir un objectif de zone, trajectoire, vitesse que vous maîtrisez.

Point à la ligne.

Pas plus.

Mais pas moins.

À partir du moment où :

  • vous vous êtes entraîné dans une trajectoire haute liftée.
  • la balle passe au dessus du filet (on va dire 1m50 cela vous laisse une balle marge)
  • la balle retombe dans une zone sécurisée (par rapport aux lignes fond de court et couloir).
  • vous avez calibré votre vitesse.
  • vous êtes habitué à avoir un jeu de jambes adapté à cette situation.
  • vous savez, chiffres à l’appuis, que vous avez un bon taux de réussite.

Et bien c’est gagné !

Quoi ? Le match ?

Non ! Le processus mental qui va vous donner confiance .

Vous allez juste répliquer ce schéma de jeu.

préparation mentale tennis: jouer ce qui réussit

Voilà, vous avez compris maintenant ce qu’il vous faut faire pour avoir confiance.

Vous devez vous fixer un objectif clair, précis, atteignable, et le matérialiser par une zone à viser sur le court.

Le fait de vous entraîner à le réussir, va vous donner en match la fameuse confiance.

Illustration contre un adversaire qui vous a déjà battu

Comment arriver sereinement face à un adversaire qui vous a déjà battu plusieurs fois ?

Dans la préparation mentale et dans la compétition au tennis, il y a plusieurs facteurs qui rentrent en jeu:

  • la concentration
  • la confiance
  • le relâchement
  • gérer la pression

Dans ce cas particulier, il y a un processus tout simple pour ne pas arriver stressé face à cet adversaire qui vous a déjà battu plusieurs fois.

Il y a plusieurs paramètres à prendre en compte.

Par exemple l’aspect tactique.

Mais aujourd’hui je souhaite me centrer sur l’aspect mental.

Ce qu’il se passe en général lorsque vous avez déjà perdu à maintes reprises contre le même joueur, c’est que vous êtes comme tétanisé.

Vous avez une perte flagrante de motivation.

C’est comme si finalement le match était sans enjeu.

Pourtant il existe un moyen tout simple d’inverser la tendance.

La clef c’est de recréer un processus de réussite que vous aurez déjà réalisé en entraînement.

C’est important de comprendre que la compétition, c’est arriver à reproduire ce que vous savez et pouvez faire de mieux.

Donc tout le travail se fait en amont.

Tout se joue finalement à l’entraînement.

Vous devez pouvoir répliquer un schéma qui va vous donner confiance.

Ce schéma commence par la détermination d’objectifs précis.

Plus c’est précis, plus la consigne sera claire pour votre cerveau.

Plus l’impact sera fort dans votre action.

Ces objectifs doivent être personnalisés.

Ils doivent coller à votre identité de joueur.

Essayer par exemple de demander à Nadal de faire tout un match en service volée.

Où à Djokovic de faire que des revers chopé.

C’est un non sens par rapport à leur profil de jeu.

Enfin, vos objectifs doivent être atteignables.

Ils doivent vous mettre en réussite.

Tout l’enjeu est là.

Pour arriver avec confiance en match, vous devez avoir décidé de suivre des objectifs calibrés.

Calibrés cela veut dire que concrètement à l’entraînement vous avez prédéfini des zones cibles, des trajectoires sécurisantes pour vous, des vitesses adaptées, des schémas tactiques qui vous sont favorables et dont statistiquement vous avez plus de chance d’en ressortir vainqueur.

Lorsque vous allez arrivé en match, que faut-il faire ?

Juste répéter ce que vous avez fait à l’entraînement.

Vous aurez en tête vos objectifs.

Vous allez être motivés pour les reproduire car vous savez que vous pouvez y arriver.

Vous allez avoir confiance car vous savez que vous êtes en réussite.

Vous produisez le tennis qui vous correspond, que vous maîtrisez et qui vous réussit.

Si cela vous intéresse d’approfondir ce sujet, j’ai prévu pour vous une série de mails dans lesquels je vous donne mes meilleurs conseils.

Renseignez simplement votre adresse email dans le formulaire ci-dessous:


Vous pouvez continuer votre lecture par des articles complémentaires:

Mental au tennis: comment augmenter sa concentration

Mental au tennis: comment développer sa confiance

Mental au tennis: comment devenir un champion en 5 étapes

Mental au tennis: comment ne plus avoir peur de perdre (ou gagner)

Mental au tennis: comment tenir tout un match

Mental au tennis: comment arriver à jouer relâché en match

Mental au tennis: voici les 10 commandements à respecter

fermer la fenetre

Marre de votre service ?

Découvrez en vidéos la méthode des 9 engrenages pour obtenir plus de précision, plus de puissance, plus de régularité.

Aurélien RIEU

Moniteur diplômé d'Etat (meilleur classement en tant que compétiteur 5/6), Aurélien RIEU est le créateur du site tennispourcentage. Il a créé ce site pour aider les joueurs de tennis à progresser rapidement, tout en gardant à l'esprit que le tennis est avant tout un jeu. Egalement professeur de mathématiques sciences physiques en lycée professionnel, l'auteur apporte grâce à sa double casquette son regard scientifique sur la pratique tennistique. Ainsi, il est un des tous premiers sur internet à avoir partager une méthode de progression pour les joueurs basée sur leurs statistiques de jeu. Cette approche révolutionnaire, inspirée du haut niveau, a été adaptée pour tous les joueurs désireux d'avoir une logique de progression. À travers son site, l'auteur transmets sa méthode qui utilise notamment les nouvelles technologies (smartphone, tablette, application, vidéo). Vous trouverez sur le site tous les articles classés par catégorie (technique, tactique, mental, physique et progression) ainsi que par niveau (débutant, occasionnel et compétiteur). Enfin, si vous êtes motivés pour progresser rapidement, l'auteur vous propose ses programmes complets pour franchir les paliers successifs de la 4 ème série et de la 3ème série. Ces programmes se veulent adapté à votre rythme d'apprentissage, votre niveau d'expertise et votre ambition de monter en classement. Chaque programme est composé de plusieurs modules dans un soucis pédagogiques. Chaque module est lui décortiqué en plusieurs vidéos pour être pratique et orienté sur la vérité du terrain. Chacune de vos problématiques trouvera donc une solution immédiatement applicable sur le terrain. Vous augmenterez ainsi automatique votre plaisir de jeu.