Comment travailler son mental au tennis pour avoir plus de confiance ?

Comment travailler son mental au tennis pour avoir plus de confiance ?

Peu de joueurs savent que l’on peut travailler son mental au tennis.

comment-travailler-son-mental-au-tennis

Si vous lisez cet article de la section mental au tennis, ce n’est pas votre cas.

Tant mieux.

L’article est découpé en 3 parties.

Dans la première partie on va parler d’un objectif qui plombe votre victoire.

Dans la deuxième partie on va voir comment avoir plus de confiance grâce à votre mental.

Dans la dernière partie vous allez découvrir comment aborder un match contre un adversaire qui vous a déjà battu plusieurs fois.

En préambule, je souhaite pousser un cri: stop à l’arnaque.

Souvent j’entends dire par des joueurs classés, donc compétiteurs, et même aussi par des entraîneurs, que l’objectif ne pas faire de fautes est un bon objectif au tennis.

Dans cette partie je vais vous prouver que non.

Puis vous expliquer ce que vous devez faire pour travailler correctement votre mental.

Commençons déjà par faire un petit test ensemble.

Pour faire ce test il suffit de vous concentrer sur ce que je vais vous dire (ou ce que vous allez lire).

Ne pensez pas à un gros éléphant rose sur une poutre.

objectif-mental-au-tennis

Que se passe-t-il ?

Et bien lorsque je vous dis: ne pensez pas à un gros éléphant rose sur une poutre, automatiquement votre cerveau vous fait visualiser l’éléphant sur la poutre.

Vous avez compris ce qu’il se passe au tennis ?

Non ?

Imaginons que vous êtes sur le terrain.

Vous êtes en match.

Le début du match se passe mal et vous cumulez les fautes.

Le constat est implacable.

À partir de ce moment là, vous vous dîtes (dans votre tête) : ne fais plus de fautes, ne fais plus de fautes, ne fais plus de fautes….

Que se passe-t-il ?

Automatiquement vous allez  faire des fautes.

Vous n’êtes pas encore convaincus ?

Laissez-moi vous donner l’exemple le plus révélateur de ce mécanisme pervers: la double faute.

Vous êtes au service.

Vous avez déjà fait quelques doubles fautes auparavant.

Vous vous apprêtez à faire votre second service.

Dans votre tête, la petite voix: ne fais pas de double faute.

Et là patatras, c’est la double.

Voilà mon cri du cœur aujourd’hui.

Vous devez prendre conscience qu’il faut arrêter avec ce faux objectif: ne pas faire de fautes.

Donc maintenant que vous faut-il faire ?

Le match commence et vous faîtes des fautes.

Le processus mental à mettre en place est le suivant : vous devez définir des objectifs précis.

Pour illustrer on va reprendre le cas de la double faute.

Au moment de servir votre seconde balle vous devez être concentré à visualiser la zone à viser.

Lorsque je vous dis zone à viser ce n’est pas anodin.

Trop de joueurs oublient que le tennis est avant tout un jeu de cible.

Vous devez donc être capable de dessiner mentalement une zone matérialisée sur le carré de service.

Comment doit être délimitée cette zone.

Elle ne doit pas être exigeante pour vous.

C’est à dire que vous n’allez pas décider d’une zone de 50 cm sur 50 cm. (C’est pour les pros çà)

Vous, au contraire, vous allez choisir une zone sécurisant de 2m sur 2m.

Ensuite cette zone va être orientée du côté que vous avez l’habitude de réussir (sur le revers, sur le coup droit ou bien sur le joueur).

Juste après vous allez vous demander quels sont les moyens que vous devez employer pour atteindre cette zone.

Et là le processus mental commence à basculer.

Au lieu de préoccuper votre cerveau avec cette fameuse phrase « ne fais pas de fautes », vous êtes en train de le mobiliser sur une problématique pertinente.

Comment atteindre cette zone: quel effet (selon votre niveau); quelle vitesse; quelle trajectoire; quel mouvement physique choisir pour atteindre plus facilement cette zone.

 

Dans cette deuxième partie on va démontrer que cela ne sert à rien d’attendre les victoires pour avoir confiance en match.

Pour travailler correctement son mental au tennis il faut apprendre à définir des objectifs précis.

En préambule laissez-moi vous raconter une anecdote.

Lorsque j’étais à la FAC de Montpellier j’avais un partenaire d’entraînement qui avait fait une bonne saison.

En effet il avait réussi à monter de 15/1 à 4/6.

L’année d’après, il commence à faire des tournois.

Les défaites se succèdent.

C’est à dire qu’il perd à chaque fois au premier tour.

Une défaite, puis deux, puis trois, jusqu’à arriver à huit défaites consécutives au premier tour.

À ce moment là je me souviens très bien de ce qu’il m’a dit :

« j’ai perdu m’a confiance car je n’arrive pas à avoir cette première victoire qui pourrait m’aider à retrouver ma confiance »

Et là BOUM.

Cela a fait un déclic en moi.

J’espère d’ailleurs qu’en lisant ces quelques lignes vous avez eu ce même déclic.

Ce processus qui consiste à attendre une victoire pour avoir de la confiance au tennis ne sert à rien.

Je vais maintenant vous expliquer pourquoi et surtout vous détailler ce qu’il faut faire.

Alors comment devez-vous faire pour arriver en match de compétition avec confiance ?

Il suffit simplement de vous entraînez à avoir des objectifs précis, et à réussir ces objectifs.

Cela peut vous paraître simple voire minimaliste.

Pourtant c’est la clef pour avoir confiance au tennis.

Que doit-il se passer concrètement lors de vos entraînements ?

Vous devez vous fixer des objectifs précis.

Ils peuvent se décliner de plusieurs manières.

Par zones.

Par trajectoires.

Par vitesses.

Par effets.

Par schémas tactiques.

Par contraintes mentales.

Par obligations physiques.

Vous allez vous entraîner à réussir ces objectifs précis.

Une fois en match que va-t-il se passer ?

Et bien vous allez recréer les mêmes conditions.

Vous allez vous fixer à nouveau ces mêmes objectifs.

Pourquoi maintenant vous allez avoir confiance en votre jeu ?

Deux raisons principales.

La première raison c’est que vous vous êtes entraînez.

Ce sont donc des conditions avantageuses pour vous.

La seconde raison c’est que vous vous êtes habitué à réussir ces objectifs.

Vous avez donc un bon taux de réussite.

Voilà la clef de votre confiance.

Pour illustrer mes propos je vais reprendre la situation classique dans laquelle tout va mal.

Vous savez, vous avez sans doute déjà connu cela en match.

Vous sentiez bien la balle à l’entraînement.

Puis le match commence et les fautes s’accumulent.

Les balles sortent de quelques centimètres.

Les balles touchent le filet mais retombent de votre côté.

Lorsque vous accélérez sur des « balles faciles », même là, elles sortent.

À ce moment là vous devez seulement avoir en tête vos trajectoires favorites.

Par exemple, si vous vous êtes habitué à jouer haut lifté dans la diagonale avec une zone cible sécurisé, et bien c’est ça que vous devez vous fixer comme objectif.

C’est tout ?

Oui, et cela suffit déjà amplement.

Attention, quelque nuances toutefois.

Vos objectifs sont déclinables en sous-objectifs.

Ils doivent aussi être au service de votre tactique prédominante.

Quoi qu’il en soit, c’est en suivant ce processus mental que vous aurez confiance en votre jeu.

 

Dans cette 3 ème partie on va se poser la problématique ultime:

comment arriver à battre un adversaire qui vous a déjà gagné plusieurs fois ?

Lorsque vous abordez un match de tennis il y a plusieurs aspects à travailler dans le domaine mental.

La concentration.

La motivation.

La confiance.

Le relâchement.

La gestion de l’enjeu.

Alors comment faire pour ne pas être stressé contre un adversaire qui vous a déjà battu plusieurs fois ?

Il y a plusieurs paramètres à prendre en compte.

On pourrait par exemple aborder la tactique à employer contre cet adversaire.

Mais dans cet article je souhaite me focaliser sur l’aspect mental.

Ce qu’il se passe lorsque vous avez subi plusieurs défaites consécutives contre le même adversaire, vous allez arrivé un peu tétanisé sur le court.

Vous allez arrivé en perte de motivation puisque l’enjeu n’est plus évident pour vous.

Statistiquement vous pensez qu’il y a peu de chance de gagner.

Pourtant, il existe un processus simple à mettre en place qui peut vous permettre d’inverser cette tendance.

Comment faut-il faire pour arriver en confiance contre un adversaire qui vous a déjà battu plusieurs fois ?

Vous devez simplement recréer un processus que vous avez déjà réalisé à l’entraînement.

C’est important de comprendre que si vous arrivez à transférer les conditions de l’entraînement en compétition vous avez fait le plus dur.

Vous n’avez jamais eu cette sensation de bien jouer à l’entraînement, où tout vous réussi, puis arrivé en match tout s’écroule ?

Donc la question maintenant c’est de savoir comment faire pour recréer ces conditions avantageuses, même en match.

Tout ce travail doit être fait avant le match.

Il doit être effectué pendant l’entraînement.

Vous devez pouvoir dupliquer un schéma dans lequel vous êtes en confiance.

Ce schéma c’est le suivant.

Il faut que vous puissiez déterminer précisément vos objectifs.

Oui je sais, je l’ai déjà dit dans cet article.

Mais c’est capital.

Le fait que vos objectifs soient précis va conditionner votre réussite.

En effet, votre cerveau va mobiliser toutes vos capacités, à partir du moment où vos objectifs sont clairs, précis, personnels et que statistiquement vous êtes en réussite.

Vos objectifs doivent être clairs.

Par exemple, renvoyer la balle 3 fois, n’est pas un objectif assez clair.

Vous devez préciser les zones, la cadence, les effets.

Vos objectifs doivent être personnels.

Par exemple, vouloir retourner un service n’est pas un bon objectif.

Si votre adversaire vous sert un ace, cela ne sert à rien.

Vous devez plutôt penser à bien soigner votre temps de réaction (avec un jeu de jambes dynamique et un saut d’allègement approprié).

Enfin, vos objectifs doivent être réalisables et vous mettre en réussite.

Vouloir gagner contre Federer ne sert à rien.

En revanche, gagner au moins un point, c’est possible.

Vous avez compris l’idée générale.

C’est de vous fixer des objectifs dont vous vous savez capable de les réaliser.

Concrètement que devez-vous faire lors de votre prochain entraînement ?

Vous allez définir des zones précises à atteindre, des vitesses, des trajectoires, des effets, des schémas tactiques.

Tout cela en fonction de votre réussite.

Pas besoin de tenter l’ace au service.

Pas besoin de tenter le revers le long de ligne.

Juste réaliser des actions simples qui vous mettent en réussite.

Que va -t-il se passer lors de votre prochain match ?

Que cela soit d’ailleurs contre un adversaire qui vous a déjà battu ou bien un nouveau.

Et bien il vous suffit de recréer mentalement ces objectifs.

C’est tout ?

Oui, mais c’est l’essentiel.

La clef c’est de distinguer, de dissocier, votre adversaire du jour, de votre propre processus.

Je ne dis pas que vous ne devez pas en tenir compte.

Je dis de le dissocier.

Il y a une forte nuance.

En fonction de votre adversaire vous allez devoir adapter vos objectifs.

Là sur ce point on est bien d’accord.

Mais dans votre choix d’objectifs vous allez revenir dans votre « propre bibliothèque ».

C’est à dire que vous allez cherchez des objectifs de vos entraînements.

Pendant l’entraînement, votre adversaire n’était pas là.

Donc il n’a pas d’influence.

Lors de votre prochain match, vous allez arrivé avec vos zones cibles privilégiées.

Vous allez arriver avec votre niveau de maîtrise des effets.

Vous allez arriver avec votre propre cadence de jeu (surtout ne surjouez pas).

Pourquoi vous allez avoir confiance ?

Tout simplement car vous savez que vous êtes capable de réussir tous vos objectifs.

Vous l’avez déjà fait à l’entraînement.

Le double avantage de ce processus c’est l’aspect motivation.

Avec vos propres objectifs bien délimités, vous êtes prêt à relever le challenge de cet adversaire.

Lorsque vous jouez en mode robot contre un adversaire que vous pensez plus fort, que se passe-t-il ?

Et bien vous avez perdu d’avance.

Vous vous plongez dans une spirale négative.

Vous commencez à perdre.

C’est normal car vous savez que votre adversaire vous a déjà battu plusieurs fois.

Mais si vous appliquez le processus que l’on vient de voir, cela va changer la donne.

Vous êtes focalisé sur vos propres objectifs.

Vous êtes motivé pour les réussir car vous savez que vous l’avez déjà fait.

Vous commencez à y arriver.

Tout d’un coup vous vous libérez de ce poids immense des anciennes défaites.

Tout devient plus limpide dans votre tête.

Si vous souhaitez approfondir le sujet et améliorer votre mental vous pouvez recevoir 4 vidéos inédites.

Renseignez ci-dessous votre adresse email pour recevoir les liens des vidéos.

Cet article vous a plus ? Partagez-le:

Si vous êtes intéressé pour allez plus loin dans cette thématique: comment travailler son mental au tennis, je vous suggère de continuer votre lecture par les articles suivants:

Mental au tennis: comment augmenter sa concentration

Mental au tennis: comment développer sa confiance

Mental au tennis: comment devenir un champion en 5 étapes

Mental au tennis: comment ne plus avoir peur de perdre (ou gagner)

Mental au tennis: comment tenir tout un match

Mental au tennis: comment arriver à jouer relâché en match

Mental au tennis: voici les 10 commandements à respecter

Aurélien RIEU

Moniteur diplômé d'Etat (meilleur classement en tant que compétiteur 5/6), Aurélien RIEU est le créateur du site tennispourcentage. Il a créé ce site pour aider les joueurs de tennis à progresser rapidement, tout en gardant à l'esprit que le tennis est avant tout un jeu.Egalement professeur de mathématiques sciences physiques en lycée professionnel, l'auteur apporte grâce à sa double casquette son regard scientifique sur la pratique tennistique. Ainsi, il est un des tous premiers sur internet à avoir partager une méthode de progression pour les joueurs basée sur leurs statistiques de jeu. Cette approche révolutionnaire, inspirée du haut niveau, a été adaptée pour tous les joueurs désireux d'avoir une logique de progression. À travers son site, l'auteur transmets sa méthode qui utilise notamment les nouvelles technologies (smartphone, tablette, application, vidéo).Vous trouverez sur le site tous les articles classés par catégorie (technique, tactique, mental, physique et progression) ainsi que par niveau (débutant, occasionnel et compétiteur).Enfin, si vous êtes motivés pour progresser rapidement, l'auteur vous propose ses programmes complets pour franchir les paliers successifs de la 4 ème série et de la 3ème série. Ces programmes se veulent adapté à votre rythme d'apprentissage, votre niveau d'expertise et votre ambition de monter en classement. Chaque programme est composé de plusieurs modules dans un soucis pédagogiques. Chaque module est lui décortiqué en plusieurs vidéos pour être pratique et orienté sur la vérité du terrain.Chacune de vos problématiques trouvera donc une solution immédiatement applicable sur le terrain. Vous augmenterez ainsi automatique votre plaisir de jeu.