Si vous arrivez sur ce site pour la première fois, recevez en cadeau de bienvenue, le document rare (spécial compétiteur) du scanner tactique. Gagnez votre prochain match en observant les défauts de votre adversaire et en appliquant les tactiques adaptées pour le battre plus facilement. Cliquez sur l'image.

Pourquoi Roger FEDERER gagne 7 Wimbledon pour 1 seul Roland Garros alors que Rafael NADAL lui gagne 8 RG pour 2 Tournois londoniens ?

Parce que la surface de jeu est un élément primordial à prendre en compte dans le tennis !

Il y a plusieurs types de surface de jeu : terre battue, résine (« green set »), béton poreux (« quick »), synthétique (« moquette »), …

Pour simplifier, on considérera dans la suite que vous êtes un « terrien » et vous allez jouer sur « dur » (ou bien l’inverse).

Conseil technique : Cet aspect technique est souvent sous-estimé, voire pas du tout considéré, mais ici je vais insister sur la technique de déplacement ! (le « jeu de jambes »)

Lorsque vous jouez sur terre-battue, il faut appliquer la « technique de glissade » : en déplacement latéral par exemple côté coup droit, vous devez vous déplacer en pas courus, puis glisser, et au moment de la fin de la glissade taper. Vous gagnerez ainsi du temps, car vous êtes prêt pour repartir et vous replacer. De plus vous obtiendrez plus d’allonge en « bout de course »

Astuce : n’oubliez pas qu’il existe des chaussures spéciales terre-battue…

Sur dur, je vous conseille plutôt de travailler le déplacement pour « couper les trajectoires ». Vous devez essayer de prendre la balle plus tôt à l’intérieur du court.

Le déplacement est donc important sur le court. Mais le replacement l’est tout autant.

Conseil tactique : Sur terre battue vous devez privilégier les trajectoires hautes en diagonales. Cela va vous permettre de pouvoir vous ouvrir l’angle pour les « courts croisés » mais aussi de tenter le « contre-pied ».

Astuce : Dès l’échauffement reculer d’1 m par rapport à votre habitude (de  dur). Cela va vous permettre de retrouver votre plan de frappe sans être agresser par le rebond. Ensuite, pensez à privilégier le lift en ajoutant une hauteur supplémentaire d’1 m au dessus du filet par rapport à vos trajectoires habituelles.

Sur dur, essayez plutôt de casser le « schéma diagonale » en changeant de direction long de ligne.

Si vous arrivez à coupler cette consigne avec le conseil technique précédent, vous allez gagner du temps sur votre adversaire.

Conseil physique : De façon générale vous devez vous adapter aux rebonds de la surface pour retrouver vos automatismes de plan de frappe.

Ainsi, sur dur,  pensez seulement à exagérer votre flexion par rapport à votre habitude de terre. En effet le rebond étant plus bas, vous serez ainsi plus équilibré et « compact » au moment de la frappe.

Sur terre battue on a abordé précédemment la technique de déplacement en glissade.

Mais si vous êtes habitués à jouer sur dur vous n’y arriverez pas facilement.

Il est important alors de dégager de la puissance au niveau du haut du corps pour contrebalancer vos appuis défaillants.

Si vous gardez en tête l’élément tactique précédent (haut, diagonale, lifté)  vous arriverez à être performant.

Astuce : Si vous jouez sur terre battue, vous pouvez baisser la tension de cordage de votre raquette de 1 ou 2kg. Vous allez ainsi gagner en puissance.

Conseil mental : Si vous êtes habitués à la terre battue et que vous vous retrouvez sur dur, souvent vous allez manquer de temps et être désorganisé. Les phases de jeu étant plus courtes, le score risque de défiler ! Vous devez avoir « conscience » de cet aspect et rester concentré sur l’élément tactique et physique abordés ci-dessus. Ainsi vous gardez une dynamique positive et constructive. Si vous êtes joueurs de dur, la terre battue va vous entraîner dans des phases de jeu plus longues, plus dures physiquement et aussi mentalement. La meilleure des solutions dans un premier temps c’est d’accepter « ce combat ». Cela va déjà vous prémunir du sentiment de frustration qui est néfaste à votre performance globale. Ensuite, selon vos différentes aptitudes, vous pouvez essayer de casser ce schéma, en essayant de vous focaliser sur le jeu tactique (amortie, montée à contretemps ; contre-pied…). Vous allez ainsi positiver en gardant en tête l’aspect jeu !

On a vu que jouer sur une surface inhabituelle est un challenge technique, tactique, physique et mental. Mais cela reste avant tout une opportunité à considérer même comme une chance…

Cet article fait parti de l’ebook collaboratif:

« comment vaincre ses bêtes noires au tennis? »

Bien qu’étant à l’initiative de ce projet, cet ouvrage n’aurait pas existé sans l’étroite collaboration de mes 6 partenaires co-rédacteurs.

Cet article est d’ailleurs pour moi l’occasion de tous les remercier!

Vincent BONNIN du Blog http://www.blog-tennis-concept.com ,

Alexandre DUCHEMIN du Blog http://www.tennis-attitude.com ,

Jean-Pascal ROUSSAT du site http://www.free-tennis.com ,

Bertrand  CAMACHO du site http://www.votretennis.org ,

Loïc TAP  du blog http://www.progressiontennis.fr/   ,

Alexis SANTIN  du blog http://www.tennis-tactique.com/,

Dans cet ouvrage, nous vous donnons tous nos conseils d’expert sur 7 thématiques:

  • Comment jouer sur une surface inhabituelle?
  • Comment jouer contre un rameur?
  • Comment ne plus faire de doubles fautes?
  • Comment être performant lors d’un match en 3 sets?
  • Comment jouer contre un serveur volleyeur systématique?
  • Comment ne pas craquer dans un tie-break?
  • Comment jouer contre un gaucher?

Alors n’attendez plus et téléchargez cet ebook

(Cliquer droit puis enregistrer sous…)