TOP 15 des schémas tactiques de pro (à recopier) pour gagner vos matchs de tennis plus facilement

La tactique au tennis est indispensable pour gagner plus facilement vos matchs en compétition. Le problème principal : quels schémas tactiques utiliser pour gêner vos adversaires ? Lorsque vous regardez le tennis à la télévision, cela paraît simple. Mais dès que la réalité vous rattrape en match, c’est un calvaire. Vous avez du mal à garder le même schéma tactique efficace tout un match. Vous testez de nouvelles approche comme par exemple être plus offensif, mais les résultats positifs sont éphémères.

Dans cet article, vous allez découvrir comment :

  • savoir quoi faire lors d’un match pour gêner vos adversaires
  • avoir des idées d’adaptations de schémas de jeu
  • mieux déceler la stratégie à mettre en place
  • imposer votre jeu

Quelle tactique au tennis ?

Le problème principal de la tactique au tennis

Avez-vous déjà eu cette impression bizarre, au tennis, d’éternel recommencement ? Quand je parle de tennis, je devrais plutôt préciser en match de tennis. À chaque match, nouveau combat. Réfléchir à un moyen tactique de gagner. Vous jouez bien un set puis le schéma tactique mis en place ne fonctionne plus. Vous changez avec de nouveaux espoirs. Vous avez trouvé le schéma tactique qui vous correspond pour gagner à coup sûr. Sauf que cela ne tient pas.

Appliquer les bons schémas tactiques au tennis

Je connais cela. Je sais aussi que cela peut vous faire perdre votre style de jeu. Pire, votre identité de joueur. Comment faire lors de vos matchs pour trouver la faille de vos adversaires ? Comment mieux déceler la stratégie à mettre en place ? On peut résumer : comment jouer intelligemment ?

La réponse ? Il vous faut un plan d’attaque bien défini en tête. Avant chaque match. Pendant chaque match. Entre chaque match. Le hic ? C’est qu’on ne vous l’a jamais appris. Alors vous pensez que c’est forcément réservé à une certaine élite. Vous pensez qu’il faut être dans les secrets des dieux. Mais vous voulez vraiment connaître ce secret ?

OK. Lisez bien ce qui suit.

Ce qui vous empêche de progresser tactiquement c’est de penser que la tactique à employer ne dépend que de l’adversaire.

La tactique au haut niveau du tennis

Que font les joueurs au haut niveau? Et bien ils connaissent leur plan de jeu à l’avance pour battre leur adversaire. Mais ce plan de jeu leur correspond. N’allez pas dire à Casper Ruud, joueur régulier du fond du court, de monter à outrance au filet. N’essayez pas de pousser le russe Karen KHACHANOV, grand serveur et attaquant du fond de court, de se mettre deux mètres derrières sa ligne de fond de court et de renvoyer toutes les balles avec un gros lift.

Il est primordial de respecter vos aptitudes physiques, morphologiques, mentales qui vous correspondent. Le secret ? Adaptez vos schémas tactiques à votre profil.

Les différents schémas tactiques au tennis

Concrètement comment devez vous faire? Il s’agit tout d’abord d’identifier votre profil. Et pour cela, rien de magique, vous êtes forcément l’un des 5 profils présentés ci-dessous.

Schémas tactiques joueur attaquant fond de court

Ce joueur envoie des coups de massue en fond de court. Tel Thor avec son marteau. Il joue en cadence. Puis soudain. C’est le coup de tonnerre. La foudre s’abat sur l’adversaire. Tout son jeu est orienté pour favoriser ce coup. Traditionnellement cela va être le coup droit. Voulez-vous savoir qui m’a traumatisé avec ce coup ? Le chilien Fernando Gonzalez. (¼ de finale Roland Garros 2008)

Contre Federer. Sur le central. J’ai payé 80 € (au black) ma place. Premier set. Une vraie boucherie. 6/2 pour Gonzalez. Son coup droit de décalage sur terre battue… C’était quelque chose.

Bref. Revenons à nos moutons. Imaginons que vous êtes plus dans ce profil. Je sais ce que vous vous dîtes. Si vous aviez le coup droit du grec TSITSIPAS, vous ne seriez pas en train de lire mon article. Mais l’effort que je vous demande de faire à présent (et dans la suite de cet article), c’est de dégager une tendance. C’est-à-dire que parmi les 5 profils, vous devez en faire ressortir un. Celui qui vous correspond le mieux. L’attaquant de fond de court peut adopter 3 schémas tactiques prépondérants.

Schéma tactique : gagner en deux coups

Service excentré suivi du coup fort dans l’espace libre créé. Dans la diagonale des égalités, pour un droitier, le service slicé fait des merveilles. Il ne reste plus qu’à attaquer de l’autre côté.

Bon à savoir
Pour appliquer ce schéma tactique côté avantage vous devez utiliser le service kické extérieur

Schéma tactique : changement de rythme

Moins bourrin. Plus préparé. Cette fois, le joueur joue haut et long. Puis, lorsqu’il a l’opportunité, il prend la balle plus tôt. Ce schéma utilise la temporisation pour casser ensuite le rythme

Schéma tactique : coup droit de décalage

Plus têtu. Le joueur tient sa diagonale de revers. Puis au bon moment, il se décale. Et là, PAN. Un missile.

Schémas tactiques joueur contreur

Plus rusé que l’attaquant de fond de court. Imaginez un renard. Le renard au pelage roux avec le ventre, la poitrine et la gorge plus blancs. Son museau est pointu, ses oreilles droites et sa queue longue et touffue. Il a plusieurs techniques de chasse. Pour attraper les rongeurs, il s’approche sans bruit, bondit rapidement et tue d’un coup de dent au niveau de la nuque. Pour attraper un lapin, il s’en approche lentement et s’arrête si le lapin interrompt son activité. Dès qu’il est suffisamment prêt, il lance sa course pour attraper et tuer sa proie d’une morsure à la nuque. Il attrape les oiseaux quand ils sont au sol. Rusé, il peut faire le mort pour en attraper un plus facilement

Comme le renard, le contreur au tennis a plusieurs schémas tactiques. Au bon moment. Un bon retour. Un bon passing. Ou tout simplement un contre.

Schéma tactique : faux rythme

C’est sans doute son schéma de prédilection. Celui-là on peut même dire qu’il s’en délecte. Il attend. Quoi ? La faute de l’adversaire. Pourquoi ? Car il ne met pas de rythme. Il joue mou. Sans consistance. Détrompez vous, je ne suis pas en train de médire le contreur. Cela m’arrive parfois en match. Sûrement même. Mais j’ai commencé le paragraphe en lui rendant ses lettres de noblesses. Il est rusé.

Schéma tactique : faire monter au filet

Plus vicieux cette fois. Il amène l’adversaire sur son terrain de chasse privilégié. Comment ? En le faisant monter au filet pour le passer. Redoutable. D’autant plus si l’adversaire n’aime pas se retrouver au filet.

Schéma tactique : contre long de ligne

Redoutable d’efficacité. Pour ce troisième schéma tactique, le contreur est capable de le faire aussi bien en coup droit qu’en revers. J’ai nommé. Le long de ligne. Et oui. La diagonale s’engage. Le contreur est solide. Il est même de plus en plus efficace. Puis d’un coup. BOUM. Long de ligne. Terminé. L’adversaire est aux fraises.

Schémas tactiques joueur régulier

Le mur. Vous connaissez ? Pas celui de votre vis-à-vis en rez de jardin avec l’immeuble d’en face. Non. Pas celui de BERLIN. De toute façon il a été détruit. Non je parle de celui de votre club avec sa petite ligne blanche illustrant le filet. Vous vous le représentez maintenant ? Je vous aide. C’est celui qui vous renvoi toujours une balle de plus. C’est celui qui est infatigable. C’est celui que plus vous jouez, plus il se régale.

Vous voyez de qui je parle ? Toujours pas ? Bon sang. C’est le joueur qui vous fait péter un câble. Il vous ramène toujours la balle. Parfois même il ne fait que lever la balle. Tout le match.

Je vais vous raconter une anecdote. Je suis en classe de 3ème. Cela se passe en mai 1994. Tournoi de tennis de mon village. Je dois jouer contre « Cyril » 2 ans de moins que moi. Cela doit être une formalité. Je suis plus puissant. Je suis plus grand. Je sers plus fort. Le match commence. 1er set facile. Il joue dans mon jeu. Il me donne du rythme. Puis quelque chose se passe.

L’inéluctable se met en place. Il commence à lever les balles. Toutes les balles. Je fais des fautes. Beaucoup de fautes. 2 ème set pour lui. Et là, la pire erreur que je puisse commettre. Je rentre dans son jeu. Des échanges interminables. 30, 35 frappes de chaque côté. Je suis exténué. Physiquement, pas tellement. Mais mentalement surtout. Je perds. Le lendemain je ne vais pas au collège. Je déprime. J’ai honte.

Ce match, j’en rigole maintenant. Car il m’a forgé. Mais à l’époque, j’en ai pleuré dans mon lit le soir.

On a tous joué contre ce type d’adversaire. Et on peut même les trouver au haut niveau.

Un joueur comme RUUD. Bien sûr lui il ne joue pas à la ba-balle. Mais. C’est une machine. Un métronome. Un MUUUUR.

Schéma tactique : tenir la diagonale

Ses schémas sont simples. Le premier c’est sans aucun doute le meilleur. Tenir la diagonale. Lorsque vous jouez contre ce type de joueur c’est un véritable calvaire. Physique. Mental. Vous sentez très vite qu’il va être indébordable. Alors vous jouez long de ligne. Pas de bol. Vous tombez dans son deuxième schéma.

Schéma tactique : le papillon

Vous ne connaissez pas ce schéma ? Mais si. Deux partenaires. Un qui joue long de ligne. Un qui joue diagonale. Sauf que contre le joueur régulier, c’est lui qui impose sa cadence. Il est infatigable. Vous avez beau essayé de le faire courir, c’est lui qui vous épuise.

Schéma tactique : jouer haut et long

C’est un enfer notamment sur terre-battue. Le joueur régulier joue haut et long. Haut car cela lui donne du temps. Long car vous allez faire plus la faute. Et surtout de plus en plus courir.

Schémas tactiques joueur serveur-volleyeur

L’espèce en voie de disparition. Comme le tigre. Félin. Rapide. Carnivore. D’une agilité hors-pair au filet. Doué d’un instinct animal lorsqu’il faut bondir sur les passings. Vif lorsqu’il faut prendre des décisions. Sauf qu’il se fait rare. Très rare. Il est même proche de l’extinction totale.

Bon à savoir
En 1993 6 joueurs du TOP 10 mondiaux étaient serveur volleyeur. De nos jours plus aucun…

Schéma tactique : service/volée

Bon là vous allez me dire que ce n’est pas la peine de l’écrire. C’est une lapalissade. Son schéma favori. L’enchaînement service-volée. En tant qu’adversaire on pourrait se dire que l’on va s’y habituer. Pourtant c’est l’effet inverse. Plus il enchaîne, plus on est sous pression. Car on n’a pas le droit à l’erreur en retour. Il change tout le temps de direction de service. Il change de zone. De vitesse. D’effet. Normal. C’est dans son intérêt.

Schéma tactique : retour volée

Que fait un serveur volleyeur ? Service-volée. Oui ça on l’a déjà dit. Mais il fait aussi retour volée. En plus pour lui il y a le double effet kiss cool. Le gain du point grâce à son retour volée. Mais aussi, à la longue, des doubles fautes qui se profilent. C’est bien vu. Car à force d’être sous la pression du retour au second service, que fait le serveur ? Et bien il force. Il se désynchronise. Il ne tient pas la pression en somme.

Schéma tactique : attaque suivi au filet

Le but ultime du serveur-volleyeur c’est de se retrouver au filet. Pour être au filet il doit avoir le temps d’y arriver. Pour avoir suffisamment de temps, il prend la balle plus tôt. Donc dans l’échange, c’est ce qu’il fait. Prise de balle montante. Enchaîné au filet.

Schémas tactiques joueur polyvalent

Le meilleur pour la fin. Voyons voir. Il est fort comme Thor. Rusé comme un renard. Régulier comme un mur. Agile comme un tigre. Roulement de tambour. Tadam. Le joueur polyvalent. Il sait tout faire. Que fait-il alors en match ? Bien tout. Oui, c’est vrai il peut le faire. Mais ses schémas de prédilection ?

Schéma tactique : varier

Une fois de plus cela va vous paraître évident. C’est génial de pouvoir le faire. Mais c’est hautement compliqué. Cela peut se résumer un un seul mot : VARIER.

Face à ce joueur vous n’avez jamais deux fois le même schéma. Des fois des balles hautes. Des fois des balles basses. Des fois des balles rapides. Des fois des balles lentes. Des fois des balles liftés. Des fois des balles coupés. Des fois en fond de court. Des fois au filet.

Bref. C’est un véritable récital. Il étale toute sa panoplie.

Schéma tactique : montée à contre-temps

C’est un schéma brillant. C’est la classe si vous arrivez à le faire. Vous devez construire votre point. C’est-à-dire que là vous avez prémédité. Vous jouez dans la diagonale de coup droit. Vous jouez de plus en plus long. Ou de plus en plus croisé. Puis sur une balle sur votre revers vous prenez la balle à hauteur d’épaule. Revers slicé. Courte croisée. Là vous comprenez que votre adversaire va être en bout de course. Il va lever la balle. Vous décidez de monter au filet. Cette fois-ci c’est votre instinct. Vous montez alors que vous n’aviez pas prévu de le faire. Montée à contre-temps. Respect.

Schéma tactique : changement de rythme

Le propre du joueur polyvalent c’est l’intelligence. Alors attention pas de polémique. Je parle ici d’intelligence de jeu. Le polyvalent est capable de trier les balles. De sélectionner celle qui va pouvoir attaquer. C’est le changement de rythme. Une fois de plus c’est la classe internationale. Si vous êtes capable de faire cela, chapeau bas.

Un exemple ?

Imaginez vous êtes en diagonale revers. Revers slicé. Un. Deux. Puis trois. Soudain. Revers à plat, légèrement recouvert. À la FEDERER. Le long de ligne. C’est majestueux.

Exemple schémas tactiques joueur polyvalent en vidéo

Adapter les schémas tactiques à votre profil

Bon revenons sur terre si vous le voulez bien. En ce qui vous concerne maintenant. Vous devez identifier votre profil.

Identifier votre profil tactique de joueur de tennis

Attention. De façon objective. Il ne s’agît pas ici de fantasmer. Vous devez sélectionner le joueur à qui vous pouvez vous identifier. Toute proportion gardée évidemment. Et si vous êtes un mélange, vous devez prioriser objectivement.

tennis tactique pour gagner

Important
Les joueurs modèles utilisés dans ce tableau ne sont plus d’actualité. Désormais ALCARAZ, MEDVEDEV, RUUD, CRESSY et TSITSIPAS sont représentatifs.

Schémas tactiques à employer en fonction de votre profil

Vous devez dégager trois tactiques prédominantes.

schémas tactiques tennis

Ne prenez pas pour « argent comptant » tout ce que vous avez découvert précédemment. C’est une illustration de ce qu’il est possible de faire. En aucun cas un modèle à recopier bêtement.

D’ailleurs, il y a d’autres schémas tactiques à utiliser

Vous devez aussi adapter ces schémas tactiques en fonction de votre adversaire. Et pour cela vous aurez besoin d’analyser leurs défauts. J’ai crée spécialement mon guide du scanner tactique à cet effet. Vous pourrez l’imprimer et le garder dans votre sac pour vos prochains matchs.

Découvrez le guide OFFERT SCANNER TACTIQUE
Trouvez les points faibles de vos adversaires en 5 minutes
Cliquez sur l’image pour vous inscrire
(La page s’ouvre dans un autre onglet de votre navigateur)

Dites moi en zone de commentaires quel est votre profil de joueur tactique qui prédomine ,et quels schémas vous utilisez.

Le contenu vous a plu ? Partagez le en masse :

4 réflexions au sujet de “TOP 15 des schémas tactiques de pro (à recopier) pour gagner vos matchs de tennis plus facilement”

  1. Je n’arrive pas à accéder au scanner tactique pourrais tu me l’envoyer par mail merci ! Pour tout tes conseille aussi !

    Répondre

Laisser un commentaire